Ca se propage sur internet : La justice russe rejette l’appel de la basketteuse américaine Brittney Griner

Ca-se-propage-sur-internet-La-justice-russe-rejette

Dans le cadre de notre devoir d’information, nous publions ci-dessous un éditorial vu sur internet ce jour. La thématique est «la justice».

Son titre suggestif (La justice russe rejette l’appel de la basketteuse américaine Brittney Griner) est évocateur.

Annoncé sous le nom «d’anonymat
», l’auteur est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Vous pouvez en conséquence faire confiance aux révélations qu’il donne.

La joueuse de basket américaine Brittney Griner, à Khimki, près de Moscou, le 4 août 2022.

La justice russe a rejeté, mardi 25 octobre, l’appel de la basketteuse américaine Brittney Griner, condamnée en août à neuf ans de prison pour possession et trafic de cannabis.

Le tribunal a décidé de « laisser sans changement » le verdict prononcé contre la joueuse, a déclaré la juge Elena Vorontsova. Un seul assouplissement par rapport à la peine initiale : chaque jour que Brittney Griner – arrêtée en février et incarcérée depuis – a passé en détention avant sa condamnation sera comptabilisé comme un jour et demi et déduit du total de la peine à purger.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés La basketteuse américaine Brittney Griner, prise de guerre de Moscou

« J’espère vraiment que le tribunal va ajuster ce verdict parce que cela a été très, très stressant et très traumatisant pour mon état mental et psychologique », avait déclaré peu avant la basketteuse. Agée de 32 ans, Brittney Griner participait en visioconférence à ce procès en appel dans un tribunal de Krasnogorsk, près de Moscou.

Portant une chemise à carreaux rouges et noirs, la sportive a notamment fait part de son chagrin d’être loin de son épouse et de ses proches, et de ne pas pouvoir communiquer avec eux. Elle a dit « ne pas comprendre » un jugement aussi sévère, « alors que des gens se voient infliger » des peines moins importantes « pour des crimes plus graves ».

Possible échange avec un trafiquant d’armes russe

L’un de ses avocats, Alexandre Boïkov, avait pour sa part demandé au tribunal de « réfléchir à un acquittement » en prononçant un non-lieu. « Les yeux du monde entier sont tournés vers cette affaire », a souligné M. Boïkov, dénonçant « la cruauté de ce jugement ».

Brittney Griner fait l’objet d’une procédure judiciaire « bidon », a aussitôt réagi le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan. « Le président Biden a été très clair sur le fait que Brittney doit être libérée immédiatement », a-t-il déclaré, regrettant qu’elle continue d’être « emprisonnée à tort, selon des circonstances inacceptables ».

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Brittney Griner, basketteuse américaine et monnaie d’échange entre Russie et Etats-Unis

Brittney Griner a été arrêtée en février dans la capitale russe en possession d’une vapoteuse contenant du liquide à base de cannabis. Elle a reconnu avoir détenu cette substance, affirmant toutefois l’avoir apportée en Russie par inadvertance et l’utiliser légalement aux Etats-Unis en tant qu’antidouleur. Elle était allée en Russie pour jouer pendant l’intersaison américaine, une pratique courante pour les basketteuses de la Women’s National Basketball Association (WNBA), qui gagnent souvent mieux leur vie à l’étranger qu’aux Etats-Unis.

Le cas de cette femme a depuis pris une ampleur géopolitique dans le contexte de la crise entre Moscou et Washington liée à l’offensive russe en Ukraine.

Washington a plusieurs fois déclaré avoir fait une « offre importante » pour que Brittney Griner et Paul Whelan, un ex-soldat américain lui aussi détenu en Russie, soient relâchés. Selon des sources diplomatiques russes, un possible échange de prisonniers pourrait avoir lieu entre Brittney Griner et Viktor Bout, un trafiquant d’armes russe détenu aux Etats-Unis. Ce dernier a été arrêté en Thaïlande en 2008 et purge une peine de vingt-cinq ans de prison.

Lire aussi : Brittney Griner : les Etats-Unis et la Russie prêts à continuer de discuter d’un échange de prisonniers

Le Monde avec AFP

Ce propos correspond à vos recherches vous apprécierez également ces livres:

Droit des sociétés/Les sanctions de violation des règles de constitution,Clicker Ici .

Le petit livre de la justice,Le livre . Ouvrage de référence.

Paroles d’enfants paroles de juges,(la couverture) . Disponible à l’achat sur les plateformes Amazon, Fnac, Cultura ….