Le DoJ américain inculpe des ressortissants russes et britanniques pour évasion des sanctions concernant le yacht connecté à Vekselberg

, Le DoJ américain inculpe des ressortissants russes et britanniques pour évasion des sanctions concernant le yacht connecté à Vekselberg

Vendredi (20 janvier 2023), des actes d’accusation ont été rendus publics devant le tribunal de district américain du district de Columbia inculpant un ressortissant russe Vladislav Osipov et ressortissant britannique Richard Maîtres avec la facilitation d’un système de contournement des sanctions et de blanchiment d’argent en relation avec la propriété et l’exploitation d’un yacht de luxe, Tango (numéro IMO 1010703), appartenant à Viktor Vekselberg. Communiqué de presse. En avril 2018, M. Vekselberg a été désigné conformément au décret exécutif (EO) 13662 (publication précédente). En mars 2022, il a été répertorié conformément à l’EO 14024 (publication précédente). Acte d’accusation et acte d’accusation.

Il est allégué que M. Osipov a conçu une structure compliquée de sociétés fictives pour cacher la propriété de Tango par M. Vekselberg et que M. Masters, dont la société basée en Espagne a géré Tango après la désignation de M. Vekselberg, aurait conçu un stratagème pour utiliser un faux nom pour le yacht pour dissimuler les bénéficiaires ultimes des paiements des institutions financières américaines.

Il est également allégué que M. Osipov et M. Masters ont conseillé et permis aux employés de Tango de continuer à faire des affaires avec des entreprises américaines, en utilisant des solutions de contournement pour éviter les sanctions, telles que les paiements dans d’autres devises et par l’intermédiaire de tiers. En conséquence, des produits et services d’origine américaine ont été fournis au yacht par des entreprises américaines.

Les autorités espagnoles ont arrêté M. Masters aux fins d’extradition à la demande des États-Unis. En avril 2022, l’Espagne a exécuté une ordonnance d’un tribunal espagnol gelant Tango à la suite d’une demande du DoJ d’aider à l’exécution d’un mandat de saisie. Communiqué de presse.