Ca se propage sur internet : Damaro retourne en prison. ‘‘Il souffre d’une maladie cardiovasculaire, son état se complique’’ (avocat)

Ca-se-propage-sur-internet-Damaro-retourne-en-prison

Nous avons découvert un texte sur internet dont le propos est «la justice».

Son titre (Damaro retourne en prison. ‘‘Il souffre d’une maladie cardiovasculaire, son état se complique’’ (avocat)) en dit long.

Identifié sous le nom «d’anonymat
», le rédacteur est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres papiers qu’il a publiés sur internet.

Les infos publiées sont de ce fait estimées véritables.

Le post a été diffusé à une date mentionnée 2022-11-25 06:54:00.

Voici lle « papier » dont il s’agit :

, Ca se propage sur internet  : Damaro retourne en prison. ‘‘Il souffre d’une maladie cardiovasculaire, son état se complique’’ (avocat)

Amadou Damaro Camara, ancien président de l’Assemblée nationale, a été évacué d’urgence de la prison à l’hôpital Ignace Deen hier jeudi.  Contacté, ce vendredi 25 novembre 2022 par notre rédaction, son avocat, Me Santiba Kouyaté, en parle.

« Effectivement l’honorable Amadou Damaro Camara, est malade et souffre des douleurs thoraciques très intenses. C’est raison pour laquelle il a été transféré hier à l’hôpital national Ignace Deen où il a été soumis à de multiples examens. Et les tout premiers résultats à notre position relèvent qu’il souffre d’une maladie cardiovasculaire au niveau de sa poitrine.  Il en souffre atrocement, ça, je vous confirme l’information », a révélé Me Santiba Kouyaté.

Selon lui, son client a été ramené en prison depuis hier mais « son état est critique, ça je vous le confirme. Et, je vous informe également que, lorsqu’il a été admis à la Maison centrale après Ignace Deen, il a senti que trois de ses orteils du pied droit, il ne sentait plus le sang circuler dans ses trois orteils. Ce qui veut dire qu’à chaque instant c’est des complications. Son état santé est vraiment critique et très alarmant ».

L’avocat est par ailleurs revenu sur les faits reprochés à son client. Il persiste et signe que le président de la 9ème législature est une victime.

« Franchement, il y a un acharnement qui ne dit pas son nom contre honorable Amadou Damaro Camara. Franchement, jusqu’à date on se demande sur quel élément ils se basent pour le maintenir en prison », a-t-il lancé.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Ouvrages sur le même thème:

Droit international public/Les actes juridiques conventionnels,Clicker Ici . Disponible dans toutes les bonnes bibliothèques de votre département.

La Justice,Clicker Ici . Disponible dans toutes les bonnes bibliothèques de votre département.

Pénologie : exécution des sanctions adultes et mineurs,A voir et à lire. .