Revue de presse web : l’avocat d’Aziz Zemouri affirme qu’ »il a été confronté à une manipulation »

Voici le principal d’un post que nous venons de repérer sur internet. Le thème va indéniablement vous plaire. Car le propos est « la justice ».

Son titre troublant (l’avocat d’Aziz Zemouri affirme qu’ »il a été confronté à une manipulation ») est sans équivoque.

L’écrivain (présenté sous le nom d’anonymat
) est positivement connu pour plusieurs autres papiers qu’il a publiés sur le web.

Les infos divulguées sont donc appréciées conformes.

Sachez que la date de parution est 2022-09-07 16:42:00.

Me David-Olivier Kaminski affirme que son client « a été confronté à la fabrique du mensonge, à la fabrique de la fake news »

« Il a fait son travail de journaliste ». Me David-Olivier Kaminski, avocat du journaliste Aziz Zemouri, a pris la défense de son client ce mercredi sur le plateau de BFMTV alors que plusieurs personnes ont été placées en garde à vue dans l’enquête sur les fausses accusations du Point visant Raquel Garrido et Alexis Corbière.

« Il a été confronté à une manipulation », a expliqué l’avocat du journaliste sur notre antenne.

« On a monté plusieurs stratagèmes précis, détaillés, circonstanciés pour lui faire croire à une fausse information afin qu’il puisse la porter avec sa signature et l’apporter dans un média important qui a une grande diffusion qu’est Le Point« , ajoute-t-il.

« Il a été confronté à la fabrique du mensonge »

Un article publié fin juin après les élections législatives affirmait que le couple de députés LFI embauchait une femme de ménage sans la déclarer, lui promettant l’obtention de papiers français. Des accusations aussitôt démenties par les intéressés et qui ont finalement abouti au retrait de l’article en question. Aziz Zemouri a quant à lui été mis à pied par sa rédaction.

« Il a été confronté à la fabrique du mensonge, à la fabrique de la fake news », a encore affirmé Me David-Olivier Kaminski sur BFMTV, ajoutant que son client « a décidé de porter plainte quand tout cela a éclaté ».

Invitée ce mercredi matin à réagir au placement en garde à vue de Jean-Christophe Lagarde qui est suspecté d’avoir fourni de fausses informations à Aziz Zemouri, Raquel Garrido a dénoncé l’absence de travail de vérification de la part du journaliste. « Le maillon faible dans cette affaire c’est Aziz Zemouri, qui a fait publier des choses dont il pouvait vérifier très aisément qu’elles étaient fausses […] ll a publié des choses en sachant qu’elles étaient fausses », a déclaré la députée LFI ce mercredi matin sur BFMTV.

« Madame Garrido fait de la politique et ne traite pas d’un dossier judiciaire, on ne parle pas le même langage », lui a répondu ce mercredi soir l’avocat d’Aziz Zemouri.

« On a fabriqué un faux pour tromper un journaliste »

Pour Me David-Olivier Kaminski, « cette affaire interpelle en réalité pour deux raisons majeures: on a fabriqué un faux pour tromper un journaliste […] Si l’idée était d’influer voire d’influencer sur le suffrage universel, on a touché de plein fouet le principe de la démocratie ». Or, l’avocat souligne que la parution de l’article n’a eu lieu qu’après le second tour des législatives qui opposait Jean-Christophe Lagarde à Raquel Garrido dans la 5e circonscription de la Seine-Saint-Denis.

« On fait imputer au seul journaliste une responsabilité alors que probablement, dans la réalité, l’article est passé entre plusieurs mains et a été lu en amont avant d’être publié », a enfin conclu l’avocat.

Une enquête pour « escroquerie en bande organisée », « usurpation d’identité » et « faux et usage de faux » a été ouverte par le parquet de Paris le 29 juin dernier. La garde à vue de Jean-Christophe Lagarde se poursuit ce mercredi soir.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV

Bibliographie :

Des conspirations et de la justice politique/VII,Ouvrage .

Histoire du droit pénal en Europe,Clicker Ici .

Survivre à l’enfer,A voir et à lire. . Disponible sur internet.